Orange promet l’augmentation de la connectivité des zones rurales

Le Président-Directeur Général d’Orange, Stéphane Richard, a annoncé le 8 juin dernier le lancement d’un programme nommé “Orange Territoires Connectés”, visant à améliorer l’accès au haut et très haut débit des zones rurales ainsi que les réseaux mobiles. Mais, à quoi faut-il vraiment s’attendre ?

Orange, leader du marché en France

L’opérateur Orange détenait au premier trimestre 2016 plus de 34% de part de marché en téléphonie mobile (soit environ 24 millions de clients) et 43% de part de marché dans le haut et très haut débit fixe (soit environ 12 millions de clients). Mais face la montée en puissance de nouveaux opérateurs tels que Free (troisième en téléphonie mobile 4 ans seulement après son arrivée sur ce marché), le numéro un du commerce en télécommunication cherche à développer son réseau.

Part des opérateurs français en haut et très haut débit

Part des opérateurs français en haut et très haut débit

Part des opérateurs mobiles en France

Part des opérateurs mobiles en France

Suivant cette optique d’expansion, l’opérateur décide dans un premier temps de s’étendre vers l’international avec le programme Conquêtes 2015. Mais Orange ne s’arrête pas là puisqu’il lance 5 ans plus tard le programme Essentiels 2020, son nouveau plan stratégique qui s’intéresse cette fois-ci à l’expérience client et au développement des réseaux très haut débit pour les fixes et mobiles.

Pour compléter ce plan, le programme “Orange Territoires Connectés” vient d’être annoncé par le PDG d’Orange en présence du Président de la République, François Hollande. Cette initiative s’inscrit dans la volonté du gouvernement de couvrir l’ensemble du territoire français en très haut débit. Mais, ce programme est d’autant plus intéressant qu’il vise directement les zones rurales.

Les objectifs de ce programme

Grâce aux 15 milliards d’euros investit par le groupe Orange pour son plan Essentiels 2020, le leader du marché des télécoms souhaite dans un premier temps améliorer le réseau Internet de près d’1 million de foyers situés dans des zones peu denses. Le second objectif sera de 2,5 millions de nouveaux foyers d’ici 2019.

Les réseaux mobiles ne sont pas épargnés. Alors qu’Orange couvre déjà 42% des zones rurales en 4G, il souhaite que 5 millions d’habitants supplémentaires puisse accéder à un tel réseau mobile dans un délais d’un an. L’objectif est que le déploiement de la 4G sur l’ensemble du territoire soit effectif trois ans plus tôt que prévu, tandis que la 3G devrait être accessible par toutes les communes d’ici un an.

Le déploiement du réseau 4G permettra également aux abonnés dont la connexion n’est pas suffisante de profiter de ce réseau plutôt que de l’ADSL. Ils pourront ainsi espérer un débit supérieur à 10Mbits/s.

En théorie, Orange espère donc que tous les usagers puissent accéder au haut débit avant 2020.

Mais des zones blanches qui persistent

A travers ce programme, Orange nous promet principalement du haut et très haut débit en zone rurale. Pourtant, il ne faut pas oublier la problématique des zones blanches qui persistent en France. En 2014, tous les opérateurs de téléphonie mobile avaient promis de couvrir l’ensemble du territoire en 2G avant la fin de l’année 2016. Cette échéance arrive à grands pas et pourtant, 1% de la population n’ont toujours pas de réseau mobile sur leur commune.

L’ARCEP (autorité de régulation des communications électroniques et des postes), qui s’occupe notamment de la régulation du marché des télécommunications et de l’ouverture à la concurrence, a ainsi rappelé à l’ordre deux opérateurs, dont Orange, qui ne respectent pas les obligations fixées.

Les opérateurs ne sont pas la seule cause de ces 1% de la population toujours en zone blanche, puisque certaines communes n’y mettent pas du leur : ce sont à elles de s’occuper de la mise en place d’antennes, dont le coût est souvent jugé trop élevé pour les petites municipalités. Ou bien encore, il arrive que certains petits villages ne soient même pas au courant de ces mesures.

 

Le programme « Orange Territoires Connectés » est donc une initiative très intéressante et surtout encourageante qui va permettre à de nombreuses zones rurales de se développer grâce au numérique. Mais la problématique des zones blanches est toujours belle et bien présente malgré les promesses des opérateurs, il va donc falloir s’armer de patience dans certaines zones.

 

Crédit photo : Matt Beaudet